Les lombalgies

Les lombalgies représentent un enjeu de santé publique. C'est un symptôme répandu : 4 personnes sur 5 souffriront de lombalgie commune au cours de leur vie, et plus de la moitié de la population française a eu au moins un épisode de mal de dos dans les douze derniers mois.

Du diagnostic...
...au traitement

Les lombalgies se manifestent dans le bas du dos et dans la région fessière par des douleurs d’expression et d’intensité variables.

Les blocages vertébraux peuvent être liés à des lésions discales susceptibles de retentir sur les fonctions neurologiques et muscu- laires. De même, les lombalgies peuvent être associées à la grossesse ou à des affec- tions d’organes internes.

Afin de déterminer l’origine des douleurs, le chiropraticien, après avoir pris connaissance de l’histoire médicale du patient, va procéder à des examens. Inspection, palpation et, si besoin, examens radiologiques, scanner, IRM, examens biologiques.

Il est établi que dans le cas des lombalgies, la chiropratique est non seulement le plus efficace, mais aussi le moins onéreux des traitements.

Le chiropraticien libère le ou les segments intervertébraux bloqués (un segment vertébral étant constitué d’un disque et des deux vertèbres au-dessus et au-dessous). Les contractures musculaires peuvent alors se relâcher et l’irritation nerveuse se dissiper. Selon les cas, une mobilisation active ou passive peut être associée au traitement.

Mieux vaut prévenir

Le port de charges excessives, la station assise prolongée, le stress, l’inactivité, comme la pratique de sports inadaptés sont parmi les facteurs contribuant à une détérioration disco-vertébrale accélérée. Le chiropracteur, au cours du traitement, pourra éviter d’inutiles interruptions d’activités et conseiller le patient sur la meilleure manière d’utiliser son dos et sur les sports les mieux adaptés à sa morphologie propre

© 2011 pixwebstudio