© 2011 pixwebstudio

La chiropraxie, ce n’est pas à propos de votre dos, c’est à propos de votre santé !

Par Arnaud Venturini, Doctor of Chiropractic, 1ère profession de santé au Monde, le titre « DC » est Obtenu après 6 années d’études supérieures reconnues par le Ministère de la santé.
Notre système nerveux est l’organe qui permet au corps de savoir à chaque instant ce qui se passe en lui et autour de lui.

     "Notre système nerveux est l’organe qui permet au corps de savoir à chaque instant ce qui se passe en lui et autour de lui.

 

Notre système nerveux est l’axe de communication du corps. C’est lui qui est chargé de récupérer les informations venant de l’extérieur (la vue, les sons. Les odeurs, les sensations de la peau, le chaud, le froid, l’alimentation…) et celles de l’intérieur (émotions, mental, position et mouvement articulaire, tension artérielle, sécrétions hormonales, digestion…).Grace à ces informations, notre corps sait ce qu’il se passe en lui et autour de lui, ce qui lui permet de s’adapter. Lorsque le changement est trop brutal (chute, accident, choc émotionnel, intervention chirurgicale ou dentaire), ou continu (difficultés au travail ou dans le couple, mauvaise alimentation, pollution…) notre système nerveux bloque le corps dans un schéma d’adaptation posturale duquel il ne peut s’extraire. Ceci engendre des symptômes qui sont une sonnette d’alarme témoignant que quelque chose ne va pas (douleurs, troubles digestifs, du sommeil, irritabilité…). Si ces symptômes persistent, le corps va « s’user » de façon prématurée engendrant des pathologies (tendinite, hernie discale, entorse, arthrose, ulcère…).

     "Toute agression brutale (accident, trauma psychologique…) ou continue (mauvaise alimentation, mouvements répétés, climat familial…) engendre une réaction de défense du système nerveux qui bloque le corps dans une posture dont il ne peut s’extraire.

Le chiropracteur corrige ce qui entrave le système nerveux (restriction articulaire, émotion, carence…) et l’empêche d’effectuer son travail de régulation. Le rôle du chiropracteur n’est donc pas de soigner des pathologies, mais d’aider le corps à s’auto-guérir et à s’auto-entretenir. A la clé une posture optimale, de meilleures performances sportives, un meilleur fonctionnement du système digestif, hormonal, immunitaire, de I ‘humeur et donc aussi des relations sociales et de l’apprentissage. La baisse de traitements médicaux et chirurgicaux chez les patients suivis par un chiropracteur en témoignent.

     "Cette posture erronée engendre des symptômes qui avec le temps peuvent conduire à de réelles pathologies (hernie discale, tendinite, reflux…). Le chiropracteur stimule le système nerveux pour neutraliser sa réaction défensive et lui permettre de fonctionner à nouveau normalement ce qui rétablit votre posture et supprime vos symptômes.

De la même façon qu’un médecin ne soigne pas une hernie discale mais prescrit des anti-inflammatoires et antalgiques permettant de supporter les douleurs le temps que le corps effectue les réparations, le chiropracteur rétablit un équilibre mécanique et neurologique diminuant les contraintes s’exerçant sur la hernie, ce qui permet au corps de mieux la cicatriser.

Vous l’aurez compris, la chiropraxie ce n’est donc pas de votre dos, c’est à propos de votre santé !

La chiropraxie, pour un sommeil réparateur
Vous seriez surpris des bienfaits que vous procure une bonne nuit de sommeil.
 
Vous avez sûrement déjà ressenti  certains changements dans votre humeur lorsque vos nuits sont plus courtes, notamment : l’irritabilité, le manque d’énergie, un affaiblissement de votre organisme, une baisse de la vigilance et de la performance, etc.

Les enfants en contact avec la nature sont moins anxieux, moins hyperactifs et développent l’empathie

Une étude récemment publiée par l’Université de Hong Kong et l’Université d’Auckland en Nouvelle-Zélande a démontré que les enfants qui entretenaient un lien plus étroit avec le vivant étaient moins anxieux, moins hyperactifs et présentaient un comportement pro-social.
Le syndrome de KISS

KISS est l’acronyme pour Kopfgelenk Induzierte Symmetrie Störungen (Troubles de symétrie induits par les articulations de la jonction crânio-cervicale).

Ce syndrome est un blocage de la jonction crânienne, entraînant des tensions en permanence dans le corps qui peuvent se traduire par des perturbations de la symétrie